Details

Actueel

Vins secs à la hausse

02-03-2015

Suivant la tendance du marché pour les vins secs, autant que 44% de tous les vins classés "Qualität" et "Prädikat" embouteillés en Allemagne l'an dernier appartiennet à la catégorie de "trocke" (vins secs). Selon les estimations de l'Institut des vins allemands (DWI), cela représente une hausse de 8% sur une décennie (par rapport à 2004).


Durant cette même période, la part de marché revendiquée par les vins non secs n’a grimpé que d’un pour cent, passant de 21 à 22 %.

Ces conclusions sont basées sur des chiffres publiés par les agences officielles de classification qui, en 2014, ont testé 131 000 vins différents (7,4 mn hectolitres) provenant de tous les coins de l’Allemagne. Selon les statistiques, les blancs comptaient pour 59 % des vins, les rouges pour 30 % et les rosés pour 11 %.

Environ 90 % de la production vinicole annuelle est soumise à des tests de qualité chaque année, alors que l’autre 10 % est soit mis en marché en tant que vins de pays ou sert à l'élaboration de vins effervescents. Comparativement à la moyenne sur cinq ans, la part de vins classés « Qualität » et « Prädikat » mis sur le marché a baissé de 4 % l’an passé, sans doute une conséquence du rendement des récoltes sous les normales en 2013.

Le DWI tient à préciser que tous les vins « Qualität » et « Prädikat » produits en Allemagne, avant d’obtenir l’aval pour leur mise en marché, sont soumis à une rigoureuse inspection organoleptique, analytique et d’étiquetage. L’étiquette ne porte un numéro d’inspection officielle que si toutes les conditions requises ont été remplies. Les deux derniers chiffres du numéro de contrôle de qualité « AP-Nr » (Amtliche Prüfnummer) indiquent l’année où le vin a été testé. En d’autres mots, si un vin rouge 2011 a vieilli ultérieurement en fût pendant un certain temps, il peut effectivement afficher un numéro d’inspection se terminant par '14'.


Terug